Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Découverte de nos sous-bois

Découverte de nos sous-bois

La forêt est un lieu privilégié de découverte de la nature. Ce samedi 28 janvier, le Parc naturel régional a invité un groupe à s’aventurer dans une forêt de Gréolières en compagnie de ceux qui la connaissent le mieux pour échanger sur l’histoire passée, présente et future des espaces boisés et de leurs habitants !

 

La forêt pleine de mystères…

Majestueuse, verdoyante, productive, fermée, accueillante, symbole de nos racines, la forêt s’appréhende différemment pour chacun. Lors de notre sortie la dimension de la forêt vivante s’est ressentie par la présence d’une diversité d’arbres, de végétaux grimpants, d’herbacées des sous-bois mais aussi par les chants d’oiseaux ou encore les traces de quadrupèdes ! Nos accompagnateurs nous ont aussi fait ouvrir l’œil sur des formes de vie, d’interactions ou de prolifération qui interpellent : des gales formées par des piqûres d’insectes, des nids de chenilles processionnaires...

L’objectif des sites Natura 2000 comme celui des Préalpes de Grasse (animé par la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis) où nous étions est justement celui de préserver un bon équilibre dans ces espaces naturels exceptionnels. 

Quelle place pour la main de l’Homme ?

Depuis que l’Homme est doué de ses dix doigts, il a compris que la forêt est une ressource inestimable pour se chauffer, bâtir des abris, se nourrir et plus récemment, pour se divertir et se ressourcer. Les gestionnaires de la forêt publique, représentée par l’Office National des Forêts (ONF) et de la forêt privée représentée par le Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) nous ont appris les différentes manières de façonner et d’entretenir un espace forestier. On découvre aussi l’arbre de l’intérieur avec le carottage d’un tronc de pin (photo ci-dessous), ce qui permet de décrypter ses étapes de croissance.

 

Un coup de pouce aux passereaux

Nicolas Prin, nous a ensuite appris à construire des nichoirs à mésanges. Chacun est reparti avec son modèle original construit de ses propres mains et la commune de Gréolières pourra en accrocher également quelques-uns !

Les mésanges font partie des prédateurs des chenilles processionnaires qui ont tant proliférées ces dernières années. En les aidant à nicher, on encourage le rétablissement des équilibres naturels.