Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Frelon asiatique et Berce: du nouveau sur les espèces envahissantes

Frelon asiatique et Berce: du nouveau sur les espèces envahissantes

© Fredciel, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Les mesures de lutte contre les espèces exotiques envahissantes ne s'épuisent pas. La Berce du Caucase et le Frelon asiatique : deux espèces contre lesquelles le territoire se bat pour préserver la biodiversité locale!

 

© M. Cary

Fleur de la Berce du Caucase

Retour sur les chantiers bénévoles 2015 pour l’éradication de la Berce du Caucase

Comme chaque été depuis deux ans, les bénévoles se sont mobilisés pour rechercher la Berce du Caucase et cartographier son expansion du côté du lac de Thorenc. Cette plante, introduite dans les jardins, est à la fois toxique et envahissante. Sa sève provoque des brûlures à la lumière et elle entre en compétition avec les plantes locales.

Une dizaine de bénévoles se sont réunis les 9 et 16 juillet dernier avec pour mission la localisation des pieds de Berce sur les berges de la Lane. 
L’enjeu ? Maîtriser l’expansion de la Berce du Caucase afin qu’elle ne colonise pas la rivière de l’Artuby. 
L’objectif de ces chantiers ? Pouvoir intervenir lorsque la plante produit ses graines en coupant les têtes et ainsi empêcher sa prolifération. Il est crucial de la détruire dans une période brève entre la fin juillet et la fin août, juste avant que les graines ne se dispersent. Ce sera le rôle des agents de Force 06 (Conseil Général des Alpes Maritimes), qui pourront ainsi travailler efficacement grâce aux données récoltées par les bénévoles !

Le bilan des prospections 2015 : plus de 150 plans de Berces du Caucase en fleur ont été repérées sur les communes d’Andon, Valderoure et Séranon, soit 10 fois plus que l’an dernier, mais 2 fois moins qu’en 2012 !

La lutte contre la grande Berce du Caucase est un travail de longue haleine. Les résultats des chantiers bénévoles de cette année montrent bien qu’il faut conserver une lutte efficace sur plusieurs années. En effet, les graines de la Berce du Caucase peuvent germer jusquu’à 7 ans après leur dispersion. L’éradication de cette espèce repose donc sur une action coordonnée de tous les partenaires.

Un grand merci à tous les bénévoles et partenaires qui se sont impliqués dans cette lutte. Si vous aussi vous désirez participer l’an prochain, surveillez le site du PNR des Préalpes d’Azur et le programme des activités du CEN PACA  pour connaître les dates des chantiers.

Partenaires : Conseil Général 06, Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles, Conservatoire d’Espaces Naturels PACA, ONF, PNR du Verdon, PNR des Préalpes d’Azur, ABMS

© Siga, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Frelon asiatique vu de face

 

 

 

 

© Fredciel, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Nid de Frelon asiatique

Frelon asiatique : le département vous accompagne pour détruire les nids!

Le Frelon asiatique (Vespa velutina ) est une espèce envahissante qui a été introduite accidentellement en France, dont l’aire de répartition ne cesse de progresser en raison du faible nombre de prédateurs. Présent dans les Alpes-Maritimes et sur le territoire du Parc, il est une vraie menace pour la biodiversité locale ainsi que pour les activités liées à l’apiculture. En s’attaquant aux abeilles domestiques (déjà vulnérables en raison de l’utilisation accrue de pesticides, de la pollution, du changement climatique, des infections parasitaires, etc.), le Frelon asiatique engendre une pression de prédation considérable sur les populations d’Abeille domestique. Une vigilance particulière et une lutte efficace sur l’ensemble du territoire des Préalpes d’Azur (et même sur le territoire national) est nécessaire. Pour cela, depuis le mois de juillet 2015 le Département missionne des entreprises spécialisées pour supprimer les nids de Frelon asiatique signalés.

Le Parc naturel régional a publié une fiche d’information très complète. Téléchargez la fiche dans le centre de ressources (rubrique biodiversité)

Si vous repérez un nid de frelons asiatiques : que faire ?

1. Vérifiez qu’il s’agit bien de l’espèce Frelon asiatique (Vespa velutina ) à l’aide des fiches d'identification ci-dessous

2. Signalez la présence d’un nid de Frelon sur votre propriété 

  • S’il y a un danger avéré sur les personnes (très rare) : contactez les pompiers, seuls habilités à juger du danger.
  • S’il n’y a pas de danger immédiat : contactez le Département des Alpes-Maritimes pour la destruction du nid, en suivant la démarche détaillée sur le site du département .

Enfin recensez l’espèce sur le site du Muséum de Paris  pour nous aider à cartographier l'expansion de l'espèce