Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Rencontre à l’Observatoire de la côte d’azur

Rencontre à l’Observatoire de la côte d’azur

Dans le cadre du projet de Réserve internationale du ciel étoilé, le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur, la Communauté de Communes Alpes d’Azur et le Parc National du Mercantour ont organisé, pour leurs chargés de mesures, une première rencontre à l’Observatoire de la Côte d’Azur  (OCA).

En effet, ce jeudi 16 novembre, les chargés de mesure de la qualité du ciel nocturnedes Préalpes d'Azur se sont retrouvés pour une visite du site et des instruments aux côtés de Frédéric Morand, chercheur à l'observatoire. Ensuite, les chargés de missions des trois structures, Remco Lermet (Préalpes d'Azur), Pauline Bru (Mercantour) et Eloise Fournier (Alpes d’Azur) ont présenté la démarche de Réserve internationale de ciel étoilé. Puis les participants ont eu droit à des explications scientifiques de l'Observatoire sur ce qui est mesuré et l’intérêt de ces données astronomiques. La soirée s’est conclue par un repas partagé convivial et une observation des étoiles avec Jean-Maurice Ollivier, accompagnateur et guide naturaliste dans les Préalpes d'Azur.

Cette campagne de mesure est une étape indispensable pour la candidature au label de Réserve internationale du ciel étoilé, qui reconnaît un espace (public ou privé) de grande étendue jouissant d’un ciel étoilé d’une qualité exceptionnelle et qui fait l’objet d’une protection à des fins scientifiques, éducatives, culturelles mais aussi dans un but de préservation de la nature. A ce jour, seul le ciel du Pic du Midi est labellisé Réserve internationale de ciel étoilé. Cette candidature est en lien étroit avec tout le travail du Parc naturel régional des Préalpes d'Azur sur la pollution lumineuse (accompagnement des communes à l'adaptation de l'éclairage public, distribution d'ampoules LED, sensibilisation du public à cette thématique à travers les rendez-vous du Parc, etc.)

Les chargés de mesure sur le territoire des Préalpes d'Azur sont engagés bénévolement depuis septembre pour prendre des mesures régulières sur la qualité de notre ciel nocturne afin d’alimenter ce dossier de candidature avec des données scientifiques. Merci à eux, ainsi qu'à l'Observatoire de la Côte d'Azur  pour cette soirée soirée d'échanges réussie !