Vous êtes dans : Accueil > Découvrir les actions du Parc > Un territoire en action > Energie - Déchets

Energie - Déchets

© F. Dubreuil / Village sous les étoiles

Le Parc naturel régional se lance dans le défi de la transition énergétique

Faire des économies la nuit: Zoom sur la lutte contre la pollution lumineuse

Jusqu’à 47% de la facture énergétique d’une petite commune peut être liée à l’éclairage public, parfois en pure perte pour éclairer le ciel. En éclairant mieux et moins, nous pourrions faire de sérieuses économies d’énergie et donc d’argent. Pourtant, les impacts de l’éclairage public aujourd’hui sont tels que l’on parle de pollution lumineuse.

Savez-vous que l’éclairage public perturbe la faune ? Savez-vous qu’un observatoire est toujours en fonction sur le territoire du Parc ? En plein cœur du site protégé du plateau de Calern, des observations sont réalisées presque toutes les nuits. Elles peuvent être perturbées par la pollution lumineuse.

La sensibilisation des habitants et des élus suffit parfois à lever la plupart des craintes. C’est tout le rôle qu’a souhaité prendre le Parc en organisant des évènements de sensibilisation sur le territoire sous la forme de randonnées nocturnes, exposition photographique, observations astronomiques, conférences… Une douzaine ont eu lieu en 2015 et 2016.

Grâce à ce travail, les communes de Saint-Cézaire-sur-Siagne, Cipières, Spéracèdes, Roquesteron, La Roque en Provence et Aiglun ont signé la charte d’engagement volontaire de l’ANPCEN .

Cipières, Briançonnet ont obtenues 1 étoile au concours Villes et Villages étoilés et Spéracèdes a même obtenu 4 étoiles sur 5 avec une mention spéciale village de Parc ! Une belle reconnaissance pour les efforts de ces municipalités et leur engagement.

 

© F. Dubreuil

Cipières sous les étoiles

Pour en savoir plus, découvrez notre magazine en ligne !

Vous pouvez aussi télécharger notre guide sur la pollution lumineuse.

Une action financée par

Pour aller plus loin sur la thématique énergie

Début 2015, le Parc, grâce au financement de l'ADEME et de la Région, a lancé un appel à projets pour financer des opérations de sobriété d’efficacité énergétique ou d’énergies renouvelables. L’objectif est de soutenir de petits projets innovants et le plus possible reproductibles.

Les stations de Gréolières et de l’Audibergue vers le Flocon vert

Nos deux stations de moyenne montagne visent une politique de développement durable exemplaire en s’engageant dans la démarche «  Flocon Vert » de l’association Mountain Riders. Le label Flocon Vert, c’est une démarche de développement durable basée sur une grille de 34 critères touchant tous les domaines de la mobilité aux déchets en passant par l’énergie ou le social.

Les espaces de travail partagés

Créer, pour les indépendants et certains corps de métiers, des lieux de travail partagés où imprimante, connexion internet et bureaux sont mutualisés ? Evaléco souhaite favoriser cette nouvelle façon de travailler qui réduit les trajets domicile travail et donc la consommation d’énergie, et offre des possibilités pour redynamiser le tissu économique local.

Wever et le covoiturage dynamique

Près de 70% de la consommation énergétique du territoire est liée aux déplacements. A mi-chemin entre le covoiturage longue distance et l’auto-stop organisé, la start-up azuréenne Wever souhaite convaincre les utilisateurs quotidiens de véhicule de prendre des passagers sur leur trajet : plus de convivialité, moins d’essence consommée. Sous la forme de véritables lignes de covoiturage matérialisées par des panneaux aux arrêts de bus, une application mobile vous permettra d’entrer directement avec le conducteur le plus proche.
Plus d’information sur www.wever.fr

Les Compagnons Bâtisseurs Provence et l’auto-réhabilitation

L’auto-réhabilitation, vous connaissez ? Les Compagnons Bâtisseurs de Provence accompagnent les ménages en précarité dans la réhabilitation de leur logement pour réduire la facture énergétique. L’idée consiste à faire participer les occupants aux travaux de rénovation de leur habitation en étant encadré par des professionnels. L’objectif est de mener 2 chantiers pilote dans le Parc.
Contact : Anne Claire Bel  

Relever le défi d'une gestion exemplaire des ressources énergétiques et des déchets en milieu rural

  • Rechercher la sobriété énergétique et valoriser localement les énergies renouvelables compatibles avec les enjeux patrimoniaux

Le défi sur les Préalpes d’Azur est de concilier la recherche d’une plus grande autonomie énergétique avec la préservation des patrimoines. La charte insiste sur la maîtrise des dépenses énergétiques, le développement des énergies renouvelables, l'ancrage de la politique énergétique dans le développement du territoire.

  • Développer une gestion forestière concertée valorisant le potentiel de la filière bois

en soutenant le développement du bois-énergie par la mise en place de chaudières bois collectives et la structuration de l’approvisionnement, en s’appuyant notamment sur la « plateforme bois-énergie » de Séranon, structurer la filière bois de chauffage par l’organisation de circuits courts, accompagner la mise en place d’affouage dans les forêts communales de feuillus, etc.

  • Expérimenter une politique de déplacement exemplaire en milieu montagnard recul é

Promouvoir et mettre en place des actions en faveur des transports, déplacements et services de mobilité durable ;
Développer l’utilisation de véhicules propres, notamment électriques, dans les collectivités et grandes entreprises.

  • Réduire la production de déchets, encourager le recyclage et contribuer aux actions de sensibilisation et d'information

Agir pour la prévention de la production de déchets, le recyclage, la valorisation organique et énergétique ;
Promouvoir le compostage individuel ;
Accompagner les agriculteurs dans le traitement de leurs déchets agricoles.